Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Actualités

En France - L’apprentissage, une priorité de l’Etat



À la suite de la 3ème Grande Conférence Sociale en juillet, les Assises de l’apprentissage se sont tenues vendredi 19 septembre 2014.
À cette occasion, le Président de la République a annoncé un certain nombre de mesures permettant d’atteindre l’objectif de 500 000 jeunes en apprentissage d’ici à 2017, contre 420 000 actuellement.



Ce qu’il faut d’ores et déjà retenir des grandes annonces :

>> La prime de 1 000 euros destinée aux entreprises pour l’embauche d’un premier apprenti sera élargie à tout apprenti supplémentaire. Elle est réservée aux entreprises de plus de 11 salariés. Quant aux entreprises de moins de 11 salariés (TPE), la prime sera portée à  2 000 euros. Cette mesure entrera en vigueur dès cette rentrée, avec une date d’effet au 1er juillet 2014 avant qu’un travail entre les branches professionnelles, soit programmé pour la rentrée 2015.

>> Le crédit d’impôt de 1 600 euros (2 200 euros pour des publics comme les apprentis handicapés) est désormais ciblé sur la 1ère année de formation conduisant à un diplôme ou titre à finalité professionnelle de niveau III, IV ou V.

>> L’amélioration du statut des apprentis et la simplification de l’embauche. Les dispositions relatives à l’embauche des jeunes mineurs seront examinées dans le respect des conditions de sécurité au travail et de temps de travail. La question du statut de l’apprenti, en particulier sa rémunération, donnera lieu à une concertation. Aujourd’hui calculée selon le critère d’âge elle pourrait être fondée sur la qualification.

>> Une dotation de 150 millions d’euros pour abonder le financement des CFA et de 80 millions d’euros qui seront dédiés à l’hébergement des apprentis.

>> La décision de limiter les interdits appliqués aux apprentis mineurs, notamment celui concernant les machines dangereuses sera examiné.

>> Les procédures  administratives pour le recrutement d’un apprenti devraient être simplifiées.

>> Une implication plus importante de l’Education Nationale en vue d’améliorer l’orientation des jeunes dès le collège vers l’apprentissage va être mise en œuvre.

>>  Une réflexion sur la valorisation du statut de Maître d’apprentissage est en cours.

>> Une meilleure coordination des acteurs de l’orientation, à travers, notamment, un accompagnement renforcé des CFA, est prévue.

>> Une grande mobilisation des entreprises par branche professionnelle pour que soient intégrés des engagements autour de l’alternance et de l’apprentissage.

Lundi 20 Octobre 2014
Lu 40 fois