Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Actualités

En Limousin - Nouveaux dispositifs d’intervention au titre du Schéma Régional de Développement Économique



Artisans Limousins, depuis le 1er Janvier 2015 le Conseil Régional du Limousin a modifié ses dispositifs d’intervention auprès des entreprises au titre du Schéma Régional de Développement Économique.



Désormais, sont applicables deux règlements :

1 Règlement Actions Economiques Territorialisées (AET)
L’Artisanat de Service et le Commerce de détail seront ainsi éligibles aux aides aux investissements productifs et immobiliers pour les projets inférieurs ou égaux à 50 000 € HT; l’artisanat de production (dont bâtiment) et le service aux entreprises pourront bénéficier des aides à l’emploi (PRE, recrutement de second,…), au conseil et international, aux investissements productifs et immobiliers (dans cette limite des 50 000€HT) et des avances remboursables en fonds propres. Dans le cadre de ces AET, l’entreprise demandeuse devra motiver dans le détail son projet de développement et s’engager à maintenir son effectif salarié pendant trois années.

1 Règlement Contrat de Croissance et Contrat de Croissance +
pour les projets d’investissements productifs et immobiliers supérieurs à 50 000 € HT. Ces deux contrats visent à accompagner les projets d’entreprise à moyen terme (maximum 3 ans) dans le cadre d’une contractualisation entre le Conseil Régional du Limousin et le demandeur. Ces aides et leurs montants seront conditionnés à la réalisation de diverses analyses et à l’engagement  de l’entreprise dans le respect de divers critères.

>> + d’infos : service économique, Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Corrèze,
05 55 29 95 95 ;
de la Haute-Vienne : 05 55 45 27 00 ;
de la Creuse : 05 55 51 95 30
ou Conseil Régional du Limousin,
05 55 45 19 00

Attention

N’engagez pas pas vos programmes avant d’avoir effectué vos demandes ; vous perdriez le bénéfice de ces dispositifs.

Mardi 21 Avril 2015
Lu 32 fois