Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Zoom

Ets Mauriange : garage multiservices à Meymac



A Meymac, le garage Mauriange se fait une haute opinion du service au client. Au point de multiplier les domaines de compétences et de devenir un centre multiservices. Depuis 50 ans, ouvert 7 jours sur 7, il poursuit une croissance constante de 10% par an. Une belle histoire de famille qui fait vivre 12 personnes.



Ets Mauriange : garage multiservices à Meymac
Ici, on ne laisse pas les gens en panne !

Voilà un précepte qui résume bien l’état d’esprit des Mauriange. Insufflée par le grand père, il y a 50 ans, la ligne de conduite reste la même. Pas question d’en changer. Pas question de tout rationaliser ni de tout compter… Même si le garage emploie aujourd’hui 12 personnes, Jean-Philippe Mauriange, 55 ans, et son fils Yohan, 31 ans, travaillent sans relâche et tâchent de répondre à toutes les demandes. Basé à l’entrée de Meymac, le garage a longtemps tenu boutique dans le centre bourg. En 1981, la demande en carrosserie explose. Associé à son frère, décédé en 2000, Jean-Philippe Mauriange construit un bâtiment de plus de 870 m2 et investit près de 500.000 €. « On a acheté une cabine à peinture, un marbre… » explique t-il. Et, fait moderne pour l’époque, il introduit un hall d’exposition ainsi qu’une vitrine de 60 m2 pour les véhicules neufs. Issu d’une famille de mécaniciens, Jean-Philippe Mauriange est tombé dedans « en barboteuse ». « Je n’avais pas le choix » dit-il, « c’était ma destinée… » En 1972, après avoir passé mon CAP de mécanique à Montluçon, il rejoint l’entreprise à 19 ans. Sur les conseils de son père, il fait évoluer le garage, négocie correctement les virages technologiques, s’adapte aux normes, devient dépanneur autoroutier, obtient l’agrément de presque toutes les assurances et assistances.

Ets Mauriange : garage multiservices à Meymac
Victimes du succès

Avec une croissance de chiffre d’affaires de 10% par an depuis 25 ans, « victimes » de leur succès, les Mauriange ont un souci que d’autres n’ont pas : celui de grandir trop vite ! Pas le temps de se structurer ni de répondre à de nouvelles attentes. Comme la motoculture de plaisance, « même si on sent bien qu’il y a un marché à prendre », affirme le père. Mais, si la mécanique reste le cœur de l’activité, la carrosserie emploie elle aussi 4 personnes et a su faire face à l’interdiction des solvants dans les peintures. En 2000, l’installation des quatre baies de travaux rapides pour les pneus, les freins, les vidanges et l’échappement… a permis d’être globalement plus réactifs. Dans un véritable espace multiservices, agent de marque Renault, le garage vend, et c’est à noter, sans attaché commercial, 120 véhicules neufs et d’occasion par an. De même, il assure le dépannage 24/24h. Un service qui permet, malgré la baisse des accidents, de maintenir l’activité. Enfin, une station de lavage et une station-service restent ouvertes le dimanche grâce au relais du père et du fils. « Pour maintenir le service » disent-ils, plus que pour le chiffre.

Des clients plus lointains

La clientèle du garage (80% de particuliers et 20% de professionnels) s’étend sur un rayon de 25 kilomètres jusqu’à Bugeat, Egletons, Peyrelevade, Sornac, Lamazière ou encore Neuvic… Un phénomène amplifié par la dégradation du tissu des mécaniciens, explique Yohan Mauriange : « les artisans partant à la retraite, la demande se concentre et la charge de travail augmente ». Aujourd’hui, en société avec son père, Yohan voulait devenir professeur de sport… Après une terminale scientifique, il passe le CAP et le BEP en un an puis une mention complémentaire « mise au point moteur ». Depuis, celui qui s’estime « très chanceux » de travailler avec son père a fait du chemin. Au point d’avoir obtenu le diplôme de Technicien d’agent. L’homme à la blouse blanche et à la valise, c’est lui. Il fait les recherches de pannes sur les véhicules récents, commande les pièces auprès du constructeur, assure le lien auprès de la marque et ouvre les incidents sur le net pour les cas très particuliers… Avec une haute considération pour l’idée de service au client, les Mauriange ont encore un bel avenir devant eux. Ces deux grands professionnels, qui croient en la formation (ils forment 2 apprentis), recrutent dans l’immédiat un mécanicien confirmé et projettent d’agrandir la surface d’exposition. La connivence, l’humanité qui les unit retentit sur toute l’entreprise. Pour eux, un seul objectif prime : le service.
Ets Mauriange : garage multiservices à Meymac

Lundi 24 Novembre 2008
Lu 5245 fois




1.Posté par deveaux le 17/09/2011 17:25
Je viens de découvrir votre site ! Bravo ! Y a rien d'exagéré là-dedans

Nouveau commentaire :

Votre message sera validé par notre modérateur avant publication. Merci de votre commmentaire.