Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Actualités

Exporter l’artisanat : COFACE et CRMA Limousin s’engagent



La création de nouveaux partenariats avec les acteurs du commerce international constitue une opportunité pour l’artisanat d’être reconnu en tant qu’acteur privilégié dans l’accompagnement des entreprises artisanales à l’export. La prise en compte des spécificités des entreprises artisanales passe par l’intégration de l’artisanat dans tous les dispositifs publics dédiés à l’export.



Exporter l’artisanat : COFACE et CRMA Limousin s’engagent
Dans ce contexte, le réseau des Chambres de métiers du Limousin s’est rapproché de la Coface, qui gère à la fois pour le compte de l’Etat des garanties publiques pour encourager les exportations françaises et propose également, en tant que société privée, d’accompagner les entreprises dans leur financement.

Les produits d’assurance gérés pour le compte de l’Etat, notamment l’assurance prospection, et le financement de l’avance prospection, assurance-crédit sont, par définition, accessibles aux entreprises artisanales. En revanche, résultat d’une certaine méconnaissance des entreprises artisanales et de leurs besoins spécifiques, une réticence existe pour étudier et valoriser leurs demandes.
Mais la Coface a développé un nouveau dispositif d’aide à l’export qui cible mieux les entreprises artisanales. Il s’agit de « l’assurance prospection premier pas » (A3P). Elle permet la prise en charge du risque commercial des premières démarches de prospection à l’étranger pour les TPE artisanales.

Dans le but d’adapter davantage ces dispositifs de garantie et de financement pour le compte de l’Etat, la Coface et l’Apcma se sont rapprochées et ont développé une convention nationale de partenariat signée en juin 2012. La  convention régionale a été signée quant à elle le 19 septembre dernier par Gilbert Rebeyrole, Président de la CRMA Limousin, Jean-Pierre Gros, Président de la CMA87 et Marie-Claire Sarliève, Directrice régionale développement des garanties publiques Auvergne Limousin Loire.

Des demandes de garantie avec une réponse de principe quasi-immédiate

La convention a pour objet de soutenir la croissance à l’international des entreprises artisanales et leurs besoins spécifiques et de développer une ligne d’actions communes pour une meilleure connaissance entre les deux structures.
Il est envisagé d’accentuer la coopération lors de l’instruction des dossiers Coface « Garanties Publiques », déposés par les entreprises artisanales en Limousin. En effet, le réseau des Chambres de Métiers du Limousin pourra effectuer, pour le compte des entreprises, des demandes de garantie en ligne avec une réponse de principe quasi-immédiate, sous certaines conditions.

Pour le réseau, l’intérêt est indiscutable : proposer un accompagnement technique, individuel ou collectif, avec une garantie financière associée, pour couvrir à la fois la prospection initiale, mais également relances et suivi commercial après une opération type salon ou mission, le tout dans un parcours sécurisé au mieux.

L’A3P en quelques points :

• L’Assurance Prospection Premiers Pas (A3P) s’adresse aux entreprises ayant un chiffre d’affaires export inférieur ou égal à 200 000 € ou moins de 10% du chiffre d’affaires global.

• L'indemnité est versée immédiatement selon les dépenses effectuées et en cas de succès, l’entreprise rembourse Coface sur la base d'un pourcentage fixe et prédéterminé de l’augmentation du chiffre d’affaires export.
• L'A3P réunit une instruction allégée, intégralement réalisée en ligne (réponse sous 48 heures), par l’entreprise ou par le conseiller export de la Chambre de Métiers, et une indemnisation rapide (dès réception du relevé des dépenses).

De par son caractère forfaitaire et sa simplicité d’utilisation, l’A3P répond pleinement aux besoins des entreprises artisanales :

• La garantie est délivrée sur une base déclarative, des contrôles simplifiés sont réalisés a posteriori ;

• L’indemnisation se fait à tout moment pendant les 12 premiers mois du contrat, sur simple demande de l’entreprise, à la réception du relevé de dépenses ;

• Le budget maximum garanti est fixé à 30 000 €. Avec cette somme, l’entreprise peut couvrir de nombreuses dépenses comme les frais de déplacements et de séjour, les frais de publicité et de participation à un salon, la création de son site internet ou encore les dépenses liées à l’adaptation des produits aux normes et exigences des marchés prospectés.
Une entreprise peut bénéficier de l’A3P à trois reprises successives sur des années différentes. Au-delà, elle peut faire appel à l’assurance prospection classique.

Contact :  
Jean Exner,  
05 55 45 27 00  
j.exner@cm-limoges.fr

Lundi 22 Octobre 2012
Lu 297 fois



Nouveau commentaire :

Votre message sera validé par notre modérateur avant publication. Merci de votre commmentaire.