Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Edito

La Confédération Française de la Boucherie Charcuterie Française et la Région aux côtés du CFA les 13 Vents pour développer les formations aux métiers de la viande.



Le métier de boucher attire de plus en plus. C’est du moins ce que constate le CFA les 13 Vents qui a vu ses effectifs en formation dans cette filière tripler depuis 2005. Avec actuellement soixante-dix bouchers en formation qualifiante, l’établissement s’affirme d’année en année comme un pôle d’excellence pour la filière viande.



Âgés de 15 à 43 ans, les apprentis ou stagiaires de la formation continue inscrits au CFA les 13 Vents préparent un certificat d’aptitude professionnelle, un brevet professionnel ou un certificat de qualification professionnelle  de boucher. Des qualifications recherchées dans une filière diversifiée qui offre des emplois dans le secteur artisanal, dans les grandes et moyennes surfaces et  de belles perspectives d’installation par la création ou la reprise d’entreprise. "La mobilité au sein du secteur est d’ailleurs un gage de réussite pour l’installation" souligne ainsi Anne Sophie Conjat Bach, Présidente du Syndicat des Bouchers Charcutiers Traiteurs de la Corrèze.
"La boucherie artisanale a besoin de profils alliant maîtrise du geste, sens commercial et esprit d’initiative. Tous ces domaines réclament de vraies compétences. Et pour cela, à côté de l’engagement individuel indispensable, une formation initiale de qualité, comme celle dispen­sée au CFA les 13 Vents est primordiale.
C’est la raison pour laquelle, à la demande de notre syndicat, la Confédération Française de la Boucherie Française a accepté d’attribuer cette année une dotation exceptionnelle de 20 000 euros pour accompagner le déploiement du projet pédagogique de l’établissement".


Sensible aux arguments et à l’engagement des professionnels, les élus régionaux ont voté une subvention de 195 798 euros qui permettra au CFA de se doter d’un atelier laboratoire entièrement neuf et aux normes européennes.
De quoi permettre de développer enco­re ce pôle de formation qui vise d’ores et déjà l’ouverture de nouvelles formations et l’accueil de nouveaux publics.

Mardi 9 Février 2016
Lu 190 fois