Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Zoom

Née à Malemort, la girafe fait le tour du monde

PMP innovation invente des modes de distribution



En 1996, Pierre-Marc Péjoine invente la girafe, un distributeur de boissons collectif et ludique à destination des bars et cafés. Depuis plus de 10 ans, la girafe arbore son long cou aux quatre coins de la planète. Son inventeur corrézien, qui n’en n’est pas à son coup d’essai, excelle dans l’art de dénicher des marchés autour de la fête et du divertissement. Rencontre.



La girafe et Pierre-Marc Péjoine, son ingénieux créateur.
La girafe et Pierre-Marc Péjoine, son ingénieux créateur.
Attaché commercial du groupe Kiss photo, Pierre-Marc Péjoine est licencié en 1994 pour des raisons économiques. Rapidement, il installe "PMP innovation", une cellule de recherche et développement, à Malemort sur Corrèze. Face à la déferlente des franchises de bonbons, M. Péjoine imagine un nouveau circuit de distribution : il invente le libre-service de bonbons pour les boulangeries, les tabacs… "Je vendais le meuble en plexiglas et assurais l’approvisionnement en sucreries". Les affaires allaient bon train jusqu’au jour où, copié par un grand nom du bonbon à la force commerciale démesurée, son entreprise s’écroule en quelques semaines

La girafe, un coup de génie ?

Observateur, imaginatif, Pierre-Marc Péjoine invente alors sur un coup de génie ce qu’il appellera rapidement la girafe, un distributeur de boissons de 2,5 ou 5 litres en forme de tube. Spontanément, la girafe séduit les cafetiers, emballe les clients. Plus qu’un objet de mode, une nouvelle façon de consommer vient de naître. La girafe, qui n’a aucun mal à se faire remarquer avec son long cou, déclenche des commandes par contagion. D’autant plus qu elle peut servir de conteneur à tous les vins et presque tous les alcools, toutes les boissons. "On a beaucoup travaillé avec les entreprises locales pour la mise au point et la fabrication. Aujourd’hui, nous assurons dans notre atelier de Malemort l’assemblage, le contrôle-qualité et les expéditions des 80 000 girafes fabriquées chaque année".

Des clients prestigieux

"La girafe, c’est 80 % de notre chiffre d’affaires", explique Pierre-Marc Péjoine avant de citer quelques clients aux noms prestigieux de boissons gazeuses, de cigarettes ou encore de clubs de football : "nous travaillons par exemple avec le Benfica et sommes en négociation avec le FC Porto. Nous personnalisons les socles des girafes avec les noms et les couleurs des clients et nous sommes présents, moyennant des royalties, dans les boutiques des clubs". Aujourd’hui, la girafe est distribuée en Europe (Belgique, Royaume-Uni, Hollande, Portugal…) et même au-delà (Etats-Unis, Amérique latine…). Pour assurer le développement de son produit phare, PMP innovation participe à des salons de renommée internationale (Sandwich Show et SIEL à Paris, Popaï à Chicago et Paris…). Parfois mal payé, très souvent copié, M. Péjoine est en perpétuel procès pour défendre son invention à l’international : "on a déposé le modèle et la marque aux états unis et en Chine par exemple.
A Paris, des avocats internationaux nous aident à déposer les brevets et les marques à l’étranger. C’est un investissement très lourd mais indispensable".

Le girafon, fils de la girafe

Actuellement, 4 personnes travaillent dans l’entreprise : Roger Marcos, associé, chargé des expéditions et du développement à l’étranger, Gaëlle, responsable de l’export et Mme Péjoine, chargée du secrétariat. Pierre-Marc Péjoine, responsable du développement commercial et du suivi de la fabrication, se charge de trouver de nouvelles idées. Ainsi, la girafe a t-elle donné naissance au girafon, modèle réduit de la girafe pour un usage familial. PMP innovation développe et commercialise des produits très variés : all drinks (support de plusieurs bouteilles(1), pratiques flowers (vase plastique pliable(2)), jarres réfrigérées(3), luciole (menus fluorescents…), verres et glaçons lumineux, plateaux fluorescents, olifrais (libre service d’olives)… L’entreprise répond aussi à des commandes de supports sur mesure (mur à eau pour un night-club du Festival de cannes, fauteuils et tables lumineux par exemple)…
Comme son nom le suppose, PMP innovation est en constante création. Le backpack, un sac à dos promotionnel qui permet de servir des boissons fraîches et chaudes, fait aujourd’hui partie des projets de développement. Le girafon, quant à lui, pourrait être bientôt distribué dans les hypermarchés pour toucher le grand public… Autant d’aventures qui rejoindront le bureau du fondateur Pierre-Marc Péjoine, véritable petit musée de l’invention, où trône fièrement le premier billet de 100 dollars gagné aux Etats-Unis.

www.pmp-innovation.com

Née à Malemort, la girafe fait le tour du monde

Lundi 19 Juin 2006
Lu 6167 fois