Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Zoom

Chéri Bibi : 12.000 chapeaux par an à Combressol !

>> Un métier, un artisan



En 1987, avec seulement 3 années d’expérience dans la mode, Marie-Claire Barban crée "Chéri Bibi", une entreprise de confection de chapeaux basée à Paris. Tout comme le héros de Gaston Leroux, le Chéri Bibi de Mme Barban la conduit à vivre mille péripéties, jusqu’au bourg de Combressol - près de Meymac - où elle s’installe en 1996. C’est désormais dans la campagne corrézienne, avec une quinzaine de salariés, qu’elle réalise les couvre-chefs pour Christian Dior, Paco Rabanne ou encore Sonia Rykiel…



Au début des années 80, alors qu'elle cumule les petits boulots et prépare un BTS en création textile, Marie-Claire Barban trouve un travail du soir. Et c'est déjà le hasard, ou plutôt le destin, qui la mène à l'atelier de chapeaux Vénus et Neptune à Paris. Licenciée pour raisons économiques, elle crée la SARL Tête à tête avec l'équipe congédiée. "J'ai accroché tout de suite" confie t-elle. Rapidement, elle travaille à domicile pour Ted Lapidus et crée Chéri Bibi en 1987. Evidemment, passer du statut de salarié à celui de patron n'est pas simple. Mais, d'ateliers en ateliers, Marie-Claire donne naissance à de nombreuses vocations, "beaucoup d'amitié" et met au monde des jumeaux, sa "plus belle création". Aujourd'hui, les plus grands noms de la haute couture s'arrachent les services de Marie-Claire Barban qui continue de suivre une route taillée sur mesure.

La fin du stress

Chéri Bibi : 12.000 chapeaux par an à Combressol !
Accompagnée de son mari, elle décide de quitter Paris et d'élever ses enfants au vert en 1996. En Corrèze, elle rejoint sa famille investie dans l'école de couture, vit un coup de foudre pour Combressol, qu'elle qualifie de "village idéal". A l'étage d'une maisonnette située dans le bourg, elle installe rapidement son atelier. Il s'y dégage l'atmosphère confinée et ouatée des boutiques de tissus. Les gestes méticuleux des employées se fondent dans le crépitement des machines à coudre et des nuages de vapeur. Et comme chacun semble si heureux de se retrouver, il est facile de comprendre que l'on travaille ici sans le stress des grandes villes, avec sa voisine et parfois sa cousine.

Une présence dans le monde entier

Chéri Bibi : 12.000 chapeaux par an à Combressol !
Rien n'était gagné à l'avance et pendant 6 mois, ce fût assez difficile. "J'ai véritablement pensé à changer d'activité", confie t-elle. Les clients parisiens, d'abord troublés par l'éloignement, ont souhaité tester le Chéri Bibi "expatrié". Mais la réactivité est la même en province et un colis urgent peut être livré dès le lendemain matin. Et puis, quatre fois par an, Marie-Claire Barban regagne Paris pour les défilés des couturiers Sonia Rykiel, Christian Dior, Paco Rabanne…. Un modèle unique est préparé pour le lancement d'une collection. Il est ensuite reproduit en petite série et distribué dans plus de 300 boutiques de prêt-à-porter dans le monde entier.

12.000 chapeaux par an

Chéri Bibi : 12.000 chapeaux par an à Combressol !
Marie-Claire Barban accueillera bientôt ses clients dans un nouvel espace de 600 m2, aujourd'hui en construction à Combressol, avec la ferme intention de développer le marché des hommes et des particu-liers. Chéri Bibi réalise aujourd'hui près de 12.000 chapeaux par an et emploie 8 salariés à Meymac et 7 à Combressol. Encouragée par Raymond Massouline, Président de la Section Départementale des Meilleurs Ouvriers de France, elle obtient en 2000 le titre prestigieux de Meilleur Ouvrier de France et avoue être "ébahie et surprise" d'avoir toujours travaillé sans vraiment chercher de nouveaux clients. Parallèlement, Marie-Claire Barban développe sa collection personnelle, distribuée dans une cinquantaine de boutiques par un agent commercial, et répond à des demandes spontanées notamment pour le théâtre. Chez les grands couturiers, un chapeau se vend entre 230 et 1500 euros. Pour le particulier, elle propose une création adaptée à la personnalité de chacun, notamment pour les mariages. De Combressol, vous repartirez avec un chapeau sur mesure, réalisé sous une quinzaine de jours, pour 30 à 100 euros. Sans distinction, toute l'équipe chérit le client, qu'il soit touriste ou grand couturier. Madame Barban, continuez de nous surprendre ! Chéri Bibi Le Bourg 19250 Combressol 05 55 94 29 86

Vendredi 25 Juillet 2003
Lu 10006 fois



Nouveau commentaire :

Votre message sera validé par notre modérateur avant publication. Merci de votre commmentaire.