Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Zoom

Eric Cheminade, un artisan en Or !



Artisan dans l’âme et fervent défenseur de son territoire par son rôle dans le développement économique, Eric Cheminade, horloger-bijoutier, est installé en plein cœur de Bort-Les-Orgues. Chef d’entreprise à l’âge de 19 ans, il mêle avec brio technicité, innovation et développement pour arriver à l’aube de ses 50 ans à la tête de 3 bijouteries : en Corrèze, dans le Cantal et dans le Lot. Retour sur un parcours exemplaire.



Une histoire de famille
Fils d’un Bortois, c’est le 9 juin 1964 qu’Eric Cheminade voit le jour à Saint-Julien en Genevois en Haute-Savoie. Puis, suivant ses parents, il vit entre Paris, Strasbourg et Bort-Les-Orgues. L’histoire veut que son cousin Jean Tissandier tenait l’horlogerie de Bort. Arrivé en classe de 3ème, avec son cousin horloger sans repreneur et intéressé par ce métier, il décide de suivre cette voie. Il intègre alors l’école d’horlogerie de Besançon, suit un CAP puis un BEP en 2 ans. Au cours de sa formation, ses parents s’installent à Bort et reprennent l’affaire de Jean Tissandier. Elève brillant, Eric Cheminade obtient une bourse du Syndicat Professionnel et décide de partir à Paris pour se perfectionner dans le quartz. En 1983, il est formé et prend le relais de son cousin pour la partie réparation. Il avait 19 ans.

Durant les années suivantes, Eric Cheminade travaille en sous-traitance pour ses parents et, notamment, crée des pendules originales qui tournent à l’envers. Cette innovation n’a pas eu les effets escomptés malgré les nombreux soutiens de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Corrèze. Qu’importe, il poursuit et obtient l’agrément du groupe Matra (Seiko, Pulsar…) pour devenir « le réparateur » de 80 horlogers-commerçants du Massif-Central. Enfin lancé, l’atelier et le magasin fusionnent en 1995. En 1999, l’entreprise familiale décide d’investir dans un second magasin à Cahors. Ce dernier est destiné à son frère qui souhaite se reconvertir. En 2003, ce dernier quitte la direction du commerce qui revient à Eric Cheminade. Cette situation le pousse à prendre en main les magasins que tiennent toujours ses parents. Il en obtient les rennes le 1er Janvier 2003  et devient gérant minoritaire.

En 2013, Cheminade SARL rachète le fond de la bijouterie Dassonville à Mauriac, une opportunité. Dans la foulée, Eric Cheminade devient gérant majoritaire de la SARL Cheminade à la tête de 3 établissements, 5 salariés et 1 apprentie.

Horloger-bijoutier, des métiers d’arts
Une pléiade de métiers ! Derrière cette profession se cache de nombreux savoir-faire : horloger (le métier d’Eric Cheminade), bijoutier, graveur, sertisseur, lapidaire, fournisseur de pierres….
« Je suis un généraliste, lance Eric Cheminade. Les horlogers de formation peuvent travailler la bijouterie. L’inverse n’est pas vrai. » En effet, l’horlogerie est un métier de haute précision qui nécessite un travail au micron. « Le jeu de la mécanique doit être parfait, ni trop ni pas assez et les rouages s’intégrer impeccablement. A l’inverse, en bijouterie, le travail s’effectue au 100ème voire même au 10ème et nécessite, c’est certain, un talent créatif ».  

Comme dans tous les métiers, les nouvelles technologies se sont invitées. Si le domaine de l’horlogerie reste et restera très manuel, celui de la bijouterie connaît une véritable révolution numérique. « Nous créons des bijoux en 3D grâce à des logiciels, indique Eric Cheminade. Une fois les côtes entrées dans le logiciel, le fichier est envoyé au « prototyper »  qui va créer un moule méthode de la fonte à cire perdue ; cires qui peuvent aujourd’hui être réalisées par les imprimantes 3D. Une fois que le bijoutier reçoit le moule, il crée des cires puis un plâtre qu’il cuit lentement au four durant 24h. Le bijou peut ensuite être réalisé et démultiplié.  La technique du laser adaptée à de petits ateliers vient aussi changer la donne. Par exemple, sur une bague en émeraude dont la griffe est cassée, il est possible de la réparer sans même la démonter ».

S’impliquer sur son territoire et pour sa profession
Artisan, chef d’entreprise, Eric Cheminade a plus d’une casquette. Il est aussi Président de la Chambre Régionale Professionnelle de L’Union de la Bijouterie et de l’Horlogerie du Limousin (nouveau syndicat qui réunit les deux structures historiques de la profession). A ce titre, il constate une baisse du nombre d’acteurs mais souligne un maintient du chiffre d’affaires depuis une dizaine d’années.  Son expérience lui permet d’accompagner les artisans en activité et en devenir.

Eric Cheminade a aussi un pied dans la politique. Élu à la Ville de Bort depuis 2001, il occupe, depuis 2008 le poste de 1er Adjoint, en charge, notamment de l’économie et du développement touristique. Une responsabilité importante qui l’amène à rencontrer artisans et commerçants pour les aider dans leur quotidien, pour les accompagner dans cette période économique complexe mais sur un territoire aux grandes promesses de développement.

Eric Cheminade, un artisan en Or !

Mardi 21 Octobre 2014
Lu 654 fois