Artisanat, Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE
Trait d'Union, Trait d'Union,
Artisanat en Corrèze : Trait d'Union, le magazine de l'ARTISANAT en CORREZE

Chambre de Métiers

L’anglais, testé pour vous !





Pierre Agnoux, horloger bijoutier à Tulle

L’anglais, testé pour vous !
Dans ma boutique, je n’arrivais pas toujours à comprendre les attentes des clients anglo-saxons… Je voulais revoir les bases et apprendre du vocabulaire technique simple, des mots clés de mon quotidien (battery pour piles…). Je ne tiens pas à parler anglais couramment mais plutôt à mettre en confiance les clients anglais et hollandais, éviter de dire des sottises. Pour moi, c’est aujourd’hui plus facile de communiquer, je comprends les gens. Je ne m’en rendais pas compte sur le coup mais on peut progresser, même en 20h par an. Les artisans ne le savent pas toujours mais ces formations sont financées par le Conseil de la formation, un fonds auquel cotisent tous les artisans et qui leur ouvre des droits.

Annette Guerrier, esthéticienne à Egletons et Tulle

L’anglais, testé pour vous !
Les britanniques sont très présents dans la région. Ils utilisent les lignes aériennes de Brive et Limoges et s’installent dans les gites et chambres d’hôtes. J’avais envie de mieux répondre aux questions, aux demandes de rendez-vous. J’ai besoin de pouvoir expliquer mon travail, de parler de peau, de cosmétique, de maquillage, de spa… Je me trouvais parfois démunie alors que j’adore parler anglais  et que j’aime bien voyager. Maintenant, je me sens plus à l’aise, moins  angoissée de me tromper. Les cours sont presque individuels et notre prof s’adapte très bien à notre niveau, à nos attentes. Sa démarche est très vivante, absolument pas scolaire. L’idéal serait de terminer notre session par un voyage en Angleterre :)

Caroline Maupas, english teacher

L’anglais, testé pour vous !
Je donne des cours d’anglais à des artisans corréziens pour le compte d’Artis, le centre de formation de la Chambre de métiers. 2 à 3 fois par mois, je retrouve Pierre et Annette, de très bons élèves qui avancent bien et dans la bonne humeur. Je les sens motivés, ils jouent le jeu. Ensemble, au delà du vocabulaire et des règles de grammaire, on travaille sur du concret, avec des mises en situation de vente par exemple. C’est très différent de l’apprentissage face à un ordinateur. Je crois que cet échange est essentiel. Je suis très flexible dans ma façon d’aborder le choses parce que je travaille avec des niveaux très différents, des petites entreprises mais aussi des grands groupes ou des particuliers.

Mercredi 11 Avril 2012
Lu 879 fois